Le réseau breton

Operating the railway

A few explanations about this Trieux railway and its operating system.

The Brittany network

1879 : the Brittany network was created by the state, by the Freyssinet project.

This was made to help the rail network of local area all over France. No home has to be at to be half-a-day voyage from a Train Staion. To use this network, three hudge series of steam engine will be use.

First small engine the 120T, that we called runners.
Not enough powerful they were quickly replaced by some 230T, iconic of the Brittany network, even if we found them everywhere, even in the ancient french colony.

Some MALLET type engine, hudge, powerfull and with a great adherence (also in use in others networks) were being used, for commercial trip.

1967 : the Brittany network being shut down.

Like all others secondary railway who can't stand in front of the automobile development, the Brittany network know his coup de grace in 1967. All railways were closed except one: The Carhaix – Guingamp - Paimpol railway. All the union has to raise up against this to succed. The railway change to become an normal way (so 1.44 mètre beetween each rails).

La traction des trains fut réalisée jusqu'en 1971 par des locomotives à vapeur.

Les correspondances aux lignes nationales s'effectuent désormais aussi grâce aux autorails circulant de Paimpol à Carhaix et assurant ainsi un trafic de voyageurs réguliers, cette ligne rend à la locomotive, le temps de l'été, le panache de ses voyages enfumés.

CFTA

Au cours des années 60, la situation financière du chemin de fer se dégrade.

Le dépeuplement des campagnes, le développement automobile, ainsi que celui du transport de marchandises par voie routière contribue à la dégradation financière du réseau breton, et de la SNCF.

Devant la disparition progressive des lignes secondaires (à voie métrique) la CFTA (Chemin de Fer et Transports Automobiles) se reconvertit et met en place d'importants réseaux de voyageurs sur route.

1963 : la CFTA exploite en affermage 486 km de voie métrique et 513 km de voie normale.

Elle récupérera dans la même année le réseau breton en affermage pour le compte de la SNCF.

En collaboration étroite et permanente avec les acteurs économiques locaux la CFTA s'attache à mieux développer le chemin de fer dans les économies locales et régionales par des réponses adaptées et innovantes.

CFTA est une société filiale de VEOLIA TRANSDEV, premier transporteur privé en Europe. Héritière de la longue tradition ferroviaire de la société des Chemins de Fer Économiques créés en 1880, CFTA exploite en France, pour le compte de la SNCF ou des collectivités territoriales, des lignes ouvertes aux services de voyageurs et/ou fret.

Plan sur la cabine de pilotage du train à vapeur ainsi que le chemineau qui la conduit

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.